Comment faire respecter ses dernières volontés ?

Le testament permet d'organiser le partage de ses bien pour préparer sa succession. Il n’y a pas d’âge pour élaborer ses dernières volontés et pour les consigner dans un testament, mais pour éviter les contestations ou les annulation, consultez un notaire ! 



Dispose-t-on d'une liberté totale concernant la succession de nos biens ?

Les décisions prises dans un testament peuvent concerner tout ou partie de vos biens, tout en restant dans le cadre de ce que la loi autorise. Votre liberté testamentaire ne sera totale que si, au jour de votre décès, vous ne laissez ni enfant ni époux, car ces personnes sont protégées par la loi et bénéficient d’une part minimum, c'est ce qu'on appelle la réserve héréditaire. Ainsi, il n’est pas possible de déshériter totalement ses enfants ou son époux ou épouse car ce sont des héritiers réservataires.

Le notaire fait véritablement office de conseil en matière de rédaction de testament. Effectivement, il pourra répondre à vos interrogations au cas par cas, et vous alertera sur certaines formalités législatives en fonction de votre situation.



Que peut-on léguer dans un testament ?

On pense souvent uniquement aux biens matériels, mais le testament sert également à régler des questions personnelles. Vous pouvez par exemple désigner la (ou les) personne(s) qui seront à charge des enfants en cas de décès des deux parents, permettre à la personne avec qui l’on vit de continuer à occuper le logement commun... etc. 

Il existe plusieurs type de legs.

  • Le leg universel permet de désigner une (ou plusieurs personnes à parts égales) bénéficiaires de la totalité des biens
  • Le leg à titre universel permet de léguer à une personne seulement une part de son patrimoine
  • Le leg particulier : il permet de léguer à une ou plusieurs personnes des biens déterminés


Qu'en est-il de notre héritage numérique ?

Mails, réseaux sociaux, codes d’accès... Vous pouvez laisser par testament des instructions à des proches et de désigner un tiers de confiance qui pourra gérer vos données (effacer les historiques, trier et partager les photos, les courriers...etc).

Certains réseaux sociaux permettent d’anticiper cette succession un peu particulière dans les paramètres du compte. Identifiez ce qui constitue votre patrimoine numérique (billets de blog, photos...) : mieux vaut éviter de le conserver exclusivement dans le "Cloud".



Comment faire pour rédiger son testament ?

Pour rédiger votre testament, vous pouvez simplement le rédiger vous-même, mais pour qu'il ai de la valeur il est conseillé de le faire attester par un notaire. Il existe plusieurs types de testaments : 

  • Le testament authentique, où le testateur dicte ses volontés à un notaire en présence de deux témoins. Le testament est ensuite mentionné au Fichier des dispositions des dernières volontés. Le testament authentique permet de bénéficier des conseils du notaire et d’éviter la rédaction de clauses illégales ou inapplicables.
  • Le testament olographe est écrit, daté et signé de la main du testateur. Cette forme de testament offre une grande liberté à son auteur et garantit le respect du secret, mais ne permet pas la conservation ni la justesse des volontées du défunt. 
  • Le testament mystique est écrit par le testateur ou un tiers, puis présenté clos et scellé à un notaire en présence de deux témoins.
  • Le testament international est une forme originale de testament qui peut être utilisée en France comme à l’international, quelle que soit sa nationalité.
Contactez notre équipe notariale pour vos questions concernant votre succession.



 Cliquez ici pour contacter notre équipe de notaires à Saint-André-de-Cubzac en Gironde



◄ Retour aux conseils des Notaires